L’emballage qui voyage : mes engagements

J’attache une grande importance à la protection du travail local, ainsi qu’aux petits gestes du quotidien pour limiter la détérioration de la planète qui nous héberge. C’est ce constat qui m’a donné envie de conjuguer ces deux points pour créer l’Emballage qui Voyage.

 

Une « Evolution sans révolution », c’est  le pilier de ce projet. Chaque petite goutte compte, chaque petit geste. Ensemble tout est possible.

 

En acquérant un Emballage qui Voyage, même juste un, vous contribuez à diminuer la production de déchets en soutenant un artisan wallon. Vous achetez un emballage, mais également une production respectueuse des droits humains et un soutien à l'économie locale.

 

Comme précisé par ailleurs, j'ai un emploi principal dans un tout autre domaine que celui de la création. La motivation première de ce projet est plus éthique qu'économique. Cependant j'ai fait le choix de calculer mes prix de vente avec précision et justesse pour m'assurer une rémunération correcte en rapport avec le temps passé sur mes créations et leur prix de revient. La passion et la motivation ne font pas tout et je voudrais aussi montrer que l'artisanat est encore possible sans bénévolat. Un soin tout particulier est accordé à la qualité des matières premières (ruban solide qui ne froisse pas, fil résistant de qualité reconnue, tissu certifié Oeko Tex standard 100 de classe I ou II) et des coutures, afin d'assurer une bonne longévité au produit. Tout cela a un prix, en temps et en monnaie sonnante et trébuchante. "On reçoit ce qu'on paye" et pour l'Emballage qui Voyage, j'ai choisi de ne pas rogner sur la qualité.


"Evolution sans Révolution"

Ceci est une photo qui montre un Furoshiki, taille M, qui emballe une tasse. Il est fabriqué à partir du tissu "grenouilles et libellules".
Exemple d'un Furoshiki, taille M, qui emballe une tasse.